Témoignage de Joëlle

Joëlle est venu nous partager son témoignage au cours de notre veillée du 20 février dernier.

Joëlle est venu nous partager son témoignage au cours de notre veillée du 20 février dernier.

 

Je suis née dans une famille catholique de 5 enfants je suis la cadette et enfant très timide. Ma scolarité s'est effectuée dans des écoles catholiques mais un fait important était que j'étais persuadée que Dieu était là.

Si bien que lorsque je faisais des bêtises je savais que quelqu'un me regardait et je m'arrêtais net.

Dans mon enfance, au moment des confessions j'avais une peur panique, peur de ne pas savoir dire les choses et d'en oublier d'autres mais quand cela était accompli il me semblait que je volais en retournant chez moi.

 

Il faut dire aussi que Marie tenait une place importante pour moi. Pendant le mois de mai nous faisions un autel à la vierge et récitions le chapelet si bien que Marie était toujours présente. Je la priais encore davantage pendant mes grossesses et mes accouchements qui ont été très difficiles, Marie m'a tout doucement conduite vers son fils.

Un jour, je suis entrée dans une église, en apercevant la grande croix avec Jésus au centre, j'ai su que Jésus était là présent et qu'il me regardait, j'ai eu une révélation.

J'ai décidé alors de commencer le caté avec ma fille qui débutait son année, pour en savoir plus sur Jésus.

 

Une amie catéchiste m'a initiée, elle me parlait du Seigneur d'une façon qui m'énervait. Mais je la questionnais à chaque fois, quelle patience elle avait, je la harcelais presque de mes questions.

Lors d'une rencontre pour une étape du parcours de caté j'ai fondu en larmes, je lui parlais alors de mes difficultés, l'avenir me préoccupait, je le cherchais dans des livres divinatoires ( horoscope, tarot, lignes de la main ...). Je voulais connaître mon avenir et dire l'avenir aux autres et j'étais en colère contre Dieu par ce qu'il ne m'aidait pas à le faire.  J'avais tout pour être heureuse, un mari, 2 beaux enfants (garçon et fille) mais j'étais dépressive, je me demandais pourquoi.

Elle m'a parlé du livre du Deutéronome, ch 18, 10-12 «  On ne trouvera chez toi personne qui pratique divination, incantation, magie, personne qui interroge les spectres et devins et qui invoque les morts car quiconque fait ces choses est en abomination à Yavhé ton Dieu »

et alors elle a prié pour moi, j'ai déposé mes fardeaux aux pieds de la croix de Jésus, et j'ai donné ma vie à Jésus, cela fait 20 ans et je ne le regrette pas.

 

Moi qui ne voyais au début rien de mal à pratiquer ces choses, le Seigneur m'a ouvert les yeux, j'ai lutté toute une nuit contre les démons qui m'assaillaient dans la tête. Le lendemain, j'ai rassemblé tous mes livres divinatoires et je les ai brûlés dans mon jardin, car j'ai compris le mal que je faisais: je voulais être à la hauteur de Dieu et connaître l'avenir, mon avenir, alors que seul Dieu est Dieu et qu'il faut lui faire confiance en toutes choses et de ne pas s'inquiéter outre mesure, j'en étais convaincue. Je me suis rendue compte que le Seigneur et le Saint-Esprit  m'avaient préservée.

J'ai obtenu une délivrance et avec le Seigneur, j'ai obtenu la victoire contre le démon, comme il est dit dans Philippiens ch 4, 6-7 « Ne vous inquiétez de rien mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par vos prières et vos supplications avec des actions de grâce, et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ votre Seigneur »

 

Cette amie m'a gentiment offert une Bible, et elle répondait à toutes mes questions, le voile se déchirait peu à peu, Jésus se dévoilait devant moi au travers de sa parole, je savais d'où je venais et où j'allais.

 

Je comprenais alors les mots de Jean, ch 1, 1-18 « Au commencement était le verbe, et le verbe était auprès de Dieu et le verbe était Dieu » Le verbe Jésus-Christ est descendu sur la terre par amour pour nous les hommes, et pour chacun de nous, ce n'est pas nous qui allons vers lui mais c'est lui le fils de Dieu qui se donne: Quel mystère que cela. Pour justement entrer dans ce mystère il faut lire la parole de Dieu qui est la Bible, il faut saisir l'amour de Dieu pour son peuple, l'amour de Dieu est le fil conducteur de toute la Bible d'abord dans l'Ancien Testament puis dans le Nouveau Testament avec l'envoyé de Dieu, Jésus son fils. Jean 3, 16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit ne périsse pas mais est en Jésus la vie éternelle ». Depuis, par la Bible, Dieu s'est fait connaître à moi et me donne le chemin à suivre.

 

Tous les jours en lisant sa parole, j'essaie d'ajuster ma vie à ce qu'il me demande, à être vraie. Que mon oui soit oui et que mon non soit non.

Au début j'étais désorientée car je ne pensais pas que Jésus pouvait s'intéresser personnellement à moi et à mes problèmes, Jésus nous donne une autre façon de voir les choses, de les comprendre, et d'appréhender les difficultés. Le Seigneur m'a guidé par sa parole et j'ai compris qu'il était présent et actif avec moi, si je le voulais, car il ne fait rien sans mon consentement, il nous laisse libres.

 

Le Seigneur est maintenant ma Lumière et mon Salut, comme dans le psaume 27 « Yavhé est ma lumière et mon Salut, de qui aurais-je crainte? Yavhé est le rempart de ma vie devant qui tremblerais-je? »

 

La fidélité à sa Parole et à son Nom est aussi très importante pour moi comme dans Luc 16, 10 « Celui qui est fidèle dans les moindre choses l'est aussi dans les grandes et celui qui est injuste dans les moindre choses, l'est aussi dans les grandes »

 

A force de lire la parole, la Bible en entier (je l'ai lu 20 fois), elle m'a transformée et certains passages me reviennent au moment crucial (recette: fiches à faire). Mon mari qui est assez loin de moi dans mon cheminement spirituel, j'aimerai le convertir plus vite mais le Seigneur me donne cette parole: exode 14, 13-14 «  Ne craignez pas, tenez fermes et vous verrez ce que Yavhé va faire pour vous sauver aujourd'hui, Yavhé combattera pour vous; Vous, vous n'aurez qu'à rester tranquille (voyez, il me parle vraiment).

 

Quand je suis fatiguée et découragée par les problèmes qui s'abattent sur moi et sur mes proches le Seigneur me dit encore: Romains ch 8, 28 « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu et de ceux qui sont appelés selon son dessein ».

 

Quand la peur me prend, le Seigneur me réconforte, 2 Timothée Ch 1, 7 «  Ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse » alors le Seigneur me rend plus patience et à l'écoute des autres comme dans Jacques ch 1, 2-3 «  mes frères, regardez comme un sujet de joie complète, les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience ».

 

Si je fais une remontrance (exemple à mes enfants), le Seigneur m'aide à le faire avec amour, si bien que les personnes qui m'entourent ont envie de découvrir le plus qui m'anime.

 

Je voudrais vous dire encore que la synthèse de tout cela est dans Jean ch 14, 6 , Jésus dit « Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi »

 

Je suis heureuse d'avoir partagé avec vous mon témoignage et ma rencontre avec le Seigneur, je confesse donc de ma bouche le Seigneur Jésus et je crois dans mon coeur que Dieu l'a ressucité des morts car « c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au Salut » , ce que dit l'écriture Romains ch 10, 9-10.

 

Le Seigneur me rappelle aussi chaque matin sa tendresse dans le psaume 14, 3-8 «  Fais que j'entende au matin ton amour car je compte sur toi, fais que je sache la route à suivre car vers toi j'élève mon âme ».

Et comme dirait Paul aux Philippiens « Comment ne pas se réjouir dans le Seigneur après tout cela »

 

temoignage temoignage  

Article publié par Le Buisson Ardent • Publié Lundi 04 avril 2016 • 1903 visites

keyboard_arrow_up