/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Enseignement : 5 conseils pour l'année 2014

le Samedi 18 jan 2014

Enseignement de la veillée du Buisson Ardent du 18 janvier 2014

« Une année de bienfaits accordée par le Seigneur » (Luc 4, 19)

 

Capture dre#cran 2014-01-05 a# 10.31.38 Capture dre#cran 2014-01-05 a# 10.31.38  

 

Les vœux de nouvelle année : je peux vous souhaiter une bonne année et une bonne santé, mais ça ne changera rien. Par contre, Dieu peut changer des choses par la puissance de sa Parole. Et nous, nous pouvons transformer nos souhaits en prière pour nos frères. Bénir nos frères.

Tout baptisé est appelé à être une bénédiction et à bénir, comme Abraham à qui Dieu dit : «Sois une bénédiction» (Gn 12). Cela relève du sacerdoce baptismal et ça n’enlève rien aux bénédictions plus solennelles qui sont réservées aux prêtres (cf Catéchisme de l’Eglise Catholique n° 1669 )

 

1er conseil pour la nouvelle année :

Tout au long de l’année, bénissez les personnes, particulièrement vos ennemis, ceux qui vous persécutent comme nous le demande Jésus. « Seigneur je te demande de bénir mon frère, ma sœur »

 

Pape François :

« Lorsque l’on dit du mal des autres, ce sont des tentations du malin qui ne veut pas que l’Esprit Saint vienne à nous et fasse cette paix, cette douceur dans les communautés chrétiennes. Il y a toujours ces conflits, en paroisse, en famille ou dans le quartier, même entre amis. Et cela, ce n’est pas la vie nouvelle. Lorsque vient l’Esprit Saint et qu’il nous fait naître à une vie nouvelle, il nous rend doux, charitables. Si je dois dire quelque chose, je lui dis à lui, à elle, mais pas à tout le quartier. Seulement à celui qui peut résoudre la situation. »

« Si nous nous apercevons que quelqu’un dit du mal de nous, ne rendons pas la justice avec notre langue, mais prions le Seigneur pour lui, en disant : Seigneur, aide-le ! »

 

L’Esprit Saint peut inspirer quelqu’un, comme lors d’une prophétie ou une parole de connaissance, mais bien souvent le Saint-Esprit aime nous donner des textes de la Bible. Jésus nous a dit « Le consolateur, le Saint-Esprit, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jn. 14, 25-26. Le Saint-Esprit veut nous parler, particulièrement par l’intermédiaire de la Bible pour nous rappeler la Parole de Jésus-Christ.

 

2e conseil :

Prendre une Bible pour venir à un groupe de prière, mais surtout lire la Bible régulièrement tout au long de l’année.

 

Car c’est en plongeant dans la Bible que l’on grandit dans sa relation avec le Seigneur, que l’on s’ouvre aux inspirations de l’Esprit Saint et aux charismes.  Je vous conseille de commencer par le Nouveau Testament. Pour nous aider à comprendre, la tradition de l’Eglise est très importante à cf. le catéchisme de l’Eglise catholique ou le Youcat.

 « Depuis ton enfance, en effet tu connais les Saintes Ecritures ; elles peuvent te donner la vraie sagesse, qui conduit au salut par la foi en Jésus-Christ.

Car toute l'Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu.

Ainsi, l'homme de Dieu se trouve parfaitement préparé et équipé pour accomplir toute œuvre bonne. »

2 Timothée 3, 15-17

 

Capture dre#cran 2014-01-27 a# 21.08.38 Capture dre#cran 2014-01-27 a# 21.08.38   Capture dre#cran 2014-01-27 a# 21.08.17 Capture dre#cran 2014-01-27 a# 21.08.17  

 

3e conseil : 

Allons nous confesser régulièrement, ne loupons pas la messe, bien au contraire, cherchons à vivre l’adoration eucharistique le plus souvent possible.

 

Jésus nous a laissé dans son Eglise des signes efficaces par lesquels Il se rend présent et agit. Le Youcat nous dit qu’ils sont « des signes d’une réalité invisible dans lesquels les chrétiens peuvent expérimenter la présence de Dieu qui les guérit, leur pardonne, les nourrit, les fortifie et les dispose à l’amour. Tout cela se réalise par la grâce de Dieu qui agit en eux ».

 

Une citation du saint curé d’Ars :

« Mes enfants, il en est comme d’une personne qui a une petite maladie ; elle n’a pas besoin de trouver un médecin ; elle peut se guérir toute seule. Elle a mal à la tête, elle n’a qu’à aller se coucher… Elle a faim, elle n’a qu’à manger. Mais si c’est une maladie grave, si c’est une plaie dangereuse, il faut le médecin ; après le médecin, les remèdes… Quand on est tombé dans un gros péché, il faut avoir recours au médecin, qui est le prêtre, et aux remèdes, qui sont les sacrements. »

 

4e conseil :

Évangéliser, apporter l’amour de Jésus à ceux qui en ont tant besoin.

 

Sortez !!

Notre pape n’arrête pas de dire qu’il veut une Eglise qui sorte pour aller à la rencontre de tous et particulièrement de ceux qui sont loin de nous, à la périphérie, les plus pauvres, les plus éloignés de l’Evangile.

Vidéo : This is Discipling - French Version

 

5e conseil :

Jésus nous a fait un cadeau très important : sa mère.

Comme Saint Jean, prenons Marie chez nous pour cette nouvelle année. Elle est un appui, une aide dans le combat spirituel.

Ce qui est formidable, c’est que nous sommes une grande famille dans la communion des saints.

He 12, 1-2 : « C’est pourquoi, nous aussi qui sommes entourés d'une telle foule de témoins, débarrassons-nous de tout fardeau, et du péché qui nous cerne si facilement de tous côtés, et courons avec endurance l'épreuve qui nous est proposée. Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection. »

Expérimentons quels saints ou saintes seront à nos côtés au long de cette année.

 

Capture dre#cran 2014-01-04 a# 17.34.06 Capture dre#cran 2014-01-04 a# 17.34.06  

 

Article publié par Le Buisson Ardent • Publié Lundi 27 janvier 2014 • 4846 visites

Haut de page